Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 10:45

Vivre l’instant présent en étant créateur de sa vie!

 

 

Ne passons-nous pas parfois à coté de « l’essentiel »?

 

La plupart des gens vivent « malmenés », bousculés par les aléas de la vie. Dès leur réveil, une course « effrénée », commence. Leur tête est remplie d’injonctions (enfants, repas, courses, travail, RDV…) et souvent leur journée démarre par un petit déjeuner pris à la va-vite.

Il leur semble impossible de prendre du temps pour se relâcher et se détendre, ce qui fait que toute la journée ils sont sous tension.

 

Comment profiter pleinement de la vie lorsque l’on est soumis à des injonctions inconscientes ?

Il n'est pas possible de vivre l’instant présent pleinement, si nous laissons nos pensées dominer notre conscience. Lorsqu’elles se présentent à nous, nous ne sommes plus présents à ce que nous faisons, elles nous amènent ailleurs et nous agissons comme des automates.


Mais, n’avons-nous pas le pouvoir  de faire qu’une pensée se dissipe  dès qu’elle se présente à notre esprit ?

N’avons-nous pas le pouvoir de décider de nous « poser »,  de respirer, de prendre un peu de temps pour soi malgré la vie trépidante ? Bien sûr que si ! Alors pourquoi ne le faisons-nous pas ?

 

L’instant présent est la seule réalité qui soit, ce n’est ni avant qui fait déjà partie du passé, ni après qui n’est qu’une illusion ! C’est pourquoi vivre pleinement l’instant présent et important pour ne pas passer à « coté de sa vie ».

Lorsqu’une pensée apparaît, nous pouvons la dissiper en reprenant contact avec la réalité. Nous pouvons nous rendre compte combien nous nous laissons polluer l’esprit par des pensées non constructives, liées au passé ou à ce que nous vivons dans notre vie, qui passent par le prisme de notre mental (système de croyance, jugement, culpabilité, blessure narcissique, ...). Elles viennent parasiter l’instant présent, car pendant le temps où nous pensons, nous ne pouvons "être présent" à ce qui se passe autour de nous.

 

Il y a tellement de bien être à éprouver, dans le fait d’être observateur en état de présence.

 

Le fait d’occuper notre esprit à voir ce qui se passe réellement, ne laisse pas la place au "vagabondage". Dans l'état de présence, on peut véritablement observer ce qui se passe en soi, se découvrir et « entendre » ce qui demande à s’exprimer. Par exemple dans un état de colère vis à vis de quelqu’un, on peut découvrir qu’en fait, c’est contre soi que nous sommes en colère et que l'autre n’est pas responsable de cette colère projetée sur lui. En observant bien, on peut se rendre compte que son attitude a fait écho en soi. Que nous a t-il renvoyé, notre impuissance, une déception par rapport à des attentes, … ?

 

De même qu’en observant ce qui se passe autour de soi, nous sommes présents au monde qui nous entoure. Nous pouvons spontanément nous enthousiasmer, nous émerveiller du spectacle que nous offre la nature et mettre tous nos sens en éveil: sentir les odeurs, éprouver des sensations aux contacts du soleil, du vent ou de la pluie, respirer à pleins poumons, être émus dans la joie ou la tristesse….

En ayant « la tête » ailleurs,  nous passons à coté tout cela, alors que le spectacle de la vie se déroule sous nos yeux.

 

En état de présence, nous sommes plus réceptifs, attentifs, plus à l’écoute et pouvons nous rendre compte de notre "présence" ou non, dans une discussion. Soit on est attentif et on écoute ce qui est dit ou, soit on prépare déjà ce que l’on va dire sans vraiment écouter ce qui se dit. La plupart du temps nous ne sommes pas vraiment présent à notre entourage, nous sommes là physiquement, mais nos pensées nous amènent ailleurs.

 

Pour éloigner des pensées « négatives », qui ne font que nous « polluer » l’esprit, il est bon de se "centrer" sur l’instant présent, pour discipliner nos pensées vers des sentiments meilleurs.

 

Ce n’est pas en ressassant le passé ou en s’inquiétant pour l’avenir que nous allons agir pour notre bien-être, mais en ayant de bons sentiments qui se propagent au-delà de ce que nous pouvons imaginer pour aller vers la création de ce que l’on veut obtenir.

N’oublions pas que nous sommes le résultat de nos pensées. Il est donc préférable de cultiver de bons sentiments afin d’agir en conséquence pour un futur meilleur, car il se construit à partir de chaque instant qui passe. 

Se réfugier dans des pensées est donc  vivre dans une illusion, déconnecté de la réalité du monde.  C'est à coup sûr,  la meilleure manière de passer à coté de ce qui nous entoure.

 

La plupart du temps nous laissons des pensées dominer notre esprit. Lorsqu’il y a une motivation à faire quelque chose, nous sommes plus centrés, sur ce que nous faisons, plus attentifs et concentrés, plus présent donc.

 

Comme il est difficile d’être constamment présent dans l’ici et maintenant, car très vite nos pensées nous amènent ailleurs, il est préférable de « lâcher » tout ce qui peut entraver notre bien-être.  Pendant que nous sommes entrain de ressasser, d’angoisser, d’entretenir des ressentiments …, nous entretenons cet état d’esprit sans avoir conscience qu'il impacte considérablement notre vie, car nous le faisons exister dans notre monde ! Par conséquent, nous attirons à nous des situations qui viennent l’alimenter.

 

N’oublions pas que seul l’instant présent est ce que nous vivons réellement. Nous pouvons créer, « façonner » notre vie à partir d’actions que nous faisons à chaque instant qui se présente à nous.

L’instant d’avant est passé, nous ne pouvons plus le revivre. Les regrets ou les inquiétudes ne font que parasiter le moment présent. L'instant d’après est le résultat de ce que l’on a semé maintenant. Se « réfugier » dans le passé en ayant le regard accroché à des souvenirs n’est qu’un monde d’illusion, car seul l’instant présent, est réel!

 

N'est-il pas plus judicieux de saisir chaque instant comme une opportunité qui nous est offerte pour être le créateur de notre vie?

 

Intégrer l’abondance et la gratitude dans notre façon de penser ne peut-il pas nous aider à profiter du moment présent ?

Avoir de la gratitude, en remerciant ou se remerciant quotidiennement de ce que l’on a, est un état d’esprit qui nous ouvre à la joie et nous réjouit. Bien trop de gens se focalisent sur les manques, les regrets et sur l’insatisfaction de leur vie.

Nous avons le pouvoir de créer l’abondance dans tous les domaines, c’est une question d’état d’esprit. Il faut pour cela changer nos croyances « limitantes », car bien souvent nous vivons avec de fausses croyances.  Ce que nous souhaitons pour notre avenir se trouve dans les semences d’aujourd’hui ! Agissons en conscience. Quoi qu’il se passe dans notre vie, si nous n’avons pas le pouvoir de changer les choses, nous avons le pouvoir de changer notre regard pour ne pas en être affectés.

 

L’instant présent !

 

On demanda un jour à un maître qui savait méditer,
comment il faisait pour être si recueilli, en dépit de toutes ses occupations.
Il répondit:
Quand je me lève, je me lève.
Quand je marche, je marche.
Quand je suis assis, Je suis assis.
Quand je mange, je mange.
Quand je parle, je parle.

Les gens l'interrompirent en lui disant:"Nous faisons de même, mais que fais-tu de plus ?"
Quand je me lève, je me lève.
Quand je marche, je marche.
Quand je suis assis, je suis assis.
Quand je mange, je mange.
Quand je parle, je parle.
Les gens lui dirent encore une fois: "C'est ce que nous faisons aussi !"

Non, leur répondit-il.
Quand vous êtes assis, vous vous levez déjà.
Quand vous vous levez, vous courez déjà.
Quand vous courez, vous êtes déjà au but...
Présentement !

 

http://www.youtube.com/watch?v=3EqpZ57jsDo

 

« Occupe toi du jour présent, car si hier n’est plus qu’un rêve, demain n’est rien qu’une vision. Le jour présent si tu le vis, fera de chaque hier un rêve de bonheur et de ton avenir une vision d’espoir. Alors, occupe toi du jour présent. » Proverbe Sanscrit.

 

Geneviève

SUPERVISION - http://viadeo.com/s/dgQ33

http://www.edilivre.com/au-fil-de-mes-vers-genevieve-martin-boissy.html

http://www.laparenthese.chezvotrehote.fr

                       

Partager cet article

Repost 0
Published by Geneviève - dans Refexion et articles
commenter cet article

commentaires

beau jean pierre 08/05/2014 21:42

j ai lu de l inteligence qui remet les pendules a l heure tres bonne nourriture pour le coeur et l esprit bon a entendre

Geneviève 09/05/2014 13:14

Bonjour Jean Pierre,

Je vous remercie pour l'intérêt que vous avez porté à mon article. Bien à vous

Présentation

  • : Se-ressourcer
  • Se-ressourcer
  • : Ce blog est axé sur le thème du développement-personnel, son contenu (articles et poèmes) est en rapport avec ce thème.
  • Contact

Profil

  • Geneviève MARTIN BOISSY
  • Je suis psychopraticienne de courant humaniste et auteure d'un recueil de poèmes: "Au fil de mes vers l'éveil sur soi". J'ai été référente et superviseur d'élèves en psychosomatothérapie et animatrice en relaxation. 
Cette citation me rejoint: «Quand changer et apprendre ne sont plus synonymes de recherche des défauts, des erreurs et des fautes, mais essentiellement quête des richesses, des potentialités et des qualités existantes, alors la démarche qui favorise cette évolution, peut devenir une fantastique opportunité de croissance offerte à l'intelligence humaine» Auteur inconnu
  • Je suis psychopraticienne de courant humaniste et auteure d'un recueil de poèmes: "Au fil de mes vers l'éveil sur soi". J'ai été référente et superviseur d'élèves en psychosomatothérapie et animatrice en relaxation. Cette citation me rejoint: «Quand changer et apprendre ne sont plus synonymes de recherche des défauts, des erreurs et des fautes, mais essentiellement quête des richesses, des potentialités et des qualités existantes, alors la démarche qui favorise cette évolution, peut devenir une fantastique opportunité de croissance offerte à l'intelligence humaine» Auteur inconnu

Rechercher

Pages

Liens